AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Emilly J. Cohen

Aller en bas 
AuteurMessage
Emilly J. Cohen

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 21/05/2009
Age : 108

MessageSujet: Emilly J. Cohen   Jeu 21 Mai - 14:56

I. PRÉSENTATION

NOM : Cohen
PRÉNOM (S) : Emilly Jeanne
ÂGE : 28 ans
SITUATION PROFESSIONNELLE : Cherche un emploi en rapport avec l'équitation. Avant la dictature j'étais professeur dans un club, mais ça s'est arrêté. Plus personne de pense à faire du cheval dans ces cas là ! Je pense créer mon propre club, mais ça prendra du temps.
HABITIEZ-VOUS NEW YORK AVANT LA DICTATURE ? : Oui et j'ai continué à y vivre même pendant la dictature.
SI OUI, AVEZ-VOUS QUITTÉ LA VILLE DURANT LES QUATRE ANS QUI ONT SUIVI LA DICTATURE ? : Comme je viens de le dire, je suis restée. J'adore cette ville, je ne voulais pas la laisser tomber. Cette dictature ne pouvait cesser que si ceux qui aiment vraiment la grosse pomme restaient, et je suis restée, comme tant d'autres. Cette dictature a pris fin, et j'ai vu New-York renaître. La joie que j'ai ressenti ne m'a pas fait regretter ces quatre années de souffrance.
CARACTÈRE : J'ai toujours été quelqu'un de têtu. Quand je souhaite quelque chose je fait tout pour y arriver. Je suis malgré ça quelqu'un de sociable. J'adore me faire des amis, et j'essaie de rencontrer le maximum de gens car j'aime être entourée. Je suis quelqu'un de très optimiste, certains iront même jusqu'à dire que je suis irréaliste, mais je pense juste que j'ai confiance en l'avenir... Je suis plutôt naïve. Loin d'être idiote, mais j'accorde ma confiance un peu rapidement et ça peu me jouer des tours, tout comme mon honnêteté et ma générosité rares. Cependant, quand quelqu'un perd ma confiance, il ne la retrouve jamais ! Je suis rancunière, mais je n'aime pas la vengeance.
J'ai du mal a accepter la réalité quand elle est difficile à supporter. Je n'en parle à personne et garde mes problèmes tout au fond de moi, et les laisse ressurgir quand je suis seule, la nuit quand je m'endors par exemple. C'est pour cela que je suis très sensible. J'ai la larme facile, et c'est un peu gênant pour une adulte de bientôt trente ans !
Je suis assez dépensière mais pas pour moi, pour mes amis. Je ne m'accorde que très peu de petits cadeau, mais je trouve que c'est une bonne chose car ça me permet d'apprécier plus fortement mes sorties shopping.

ÉVÈNEMENTS LES PLUS MARQUANTS DANS LA VIE DE VOTRE PERSONNAGE :

1er Août 1986 - Naissance de Emilly, Nouvelle Orleans

Je suis née au beau milieu d'une après midi chaude d'été dans ma première maison en Louisianne.

23 mai 1990 - Déménagement à New-York

Mon père a dû partir à NY pour des raisons professionnelles. Au départ ma mère et moi devions rester, mais ma mère a changé d'avis à la dernière minute et nous sommes parties avec lui.

10 décembre 1991 - Naissance de Timothy, New York

Timothy, mon frère est né contrairement à moi pendant une nuit glacée d'hiver.

2 septembre 1992 - Rencontre avec Leah, New York

Leah est ma meilleure amie. Nous nous sommes connues le jour de la rentrée en primaire. Des gamines de six ans un peu perdues comme nous, il y en avait plein, mais nous nous sommes 'choisies'... Depuis on ne s'est plus quittées j'usqu'en 2009.

27 février 1999 - Disparition de Timothy, New York

J'avais treize ans et lui neuf. Il rentrait de l'école, moi j'y étais encore. Il est sorti de l'établissement mais n'est jamais renté à la maison. Son cadavre n'a jamais été retrouvé. Même si ça paraît absurde, j'espère encore, peut-être est-il encore en vie ?

Automne 2004 - Mon premier petit boulot, New York

J'étais serveuse dans le bar du club d'équitation dans lequel j'ai fait mes premiers pas à cheval et également celui qui me ferait devenir professeur.

Printemps 2005 - Mon appart, Mon Job, Mon cheval, Ney York

J'ai eu mon premier (et seul) appartement, je suis devenue prof d'équitation à plein temps et j'ai acheté (plutôt, on m'a offert) mon propre cheval, Scarlett. Le plus chouette printemps de ma vie, celui pendant lequel je suis devenue indépendante.

Eté 2008 - Dictature de X

C'était un coup dur, mais je ne pouvais pas laisser tomber ma vie à New-York, ni la grosse pomme elle-même. J'ai continué à vivre comme dans mes habitudes, enfin j'ai essayé.

Janvier 2009 - Je relâche Scarlett ; Leah s'en va

Ce mois-ci a été très dur. J'ai dû abandonner Scarlett en l'envoyant en Europe chez un éleveur. Je n'ai jamais eu de nouvelles et j'ai bien peur qu'elle ne soit morte pendant le voyage... Et comme si ça ne suffisait pas, Leah est elle aussi partie car elle ne supportait pas la dictature. Elle ne m'a laissé qu'un message écrit sous ma porte m'expliquant qu'elle n'en pouvait plus. J'ai essayé de la retrouver mais en vain.

Octobre 2010 - Création du mouvement secret TCX, New York

C'est avec quelques amis que nous crééons une association secrète contre la dictature : Tous Contre X. Les débuts ont été difficiles, et surtout de tout garder secret en même temps de recruter des gens, c'était quasi-impossible. Mais nous y sommes arrivés ! J'en suis très fière. Ce mouvement n'a pas été la cause de la fin de X, mais il y a participé, tout en restant secret. La preuve : aujourd'hui personne ne connait cette association alors qu'elle a joué un rôle ces dernières années.

Juin 2011 - Mort de mes parents

Mon père est mort le premier Juin d'une crise cardiaque. Ma mère, qui ne supportait pas son absence est décédée le 30 Juin. Je n'ai pas été triste car la mort était une libération pour eux : ils étaient vieux et malade, la dictature ne les arrangeait pas, et surtout, ils étaient rongés par la tristesse depuis la disparition de Tim.
Je touchais alors mon héritage qui me permet de tenir jusqu'à aujourd'hui car mon boulot ne rapporte que peu.



II. NIVEAU DE RP

Vous êtes restés dans la ville durant ces cinq années : Racontez-nous l'évolution de la reconstruction et les sentiments par lesquels votre personnage a pu passer, en 15 lignes environ.

Huit heures et demie, le réveil sonne pour me tirer du sommeil. Il réussi sa mission avec succès, comme tous les matins, d'ailleurs. Je tire ma couette et décuple mes efforts pour mettre un pied au sol. Quand on a le pied par terre, le reste suis le mouvement. Me voilà donc levée. J'embrasse ma chambre du regard, dis bonjour à Tim qui est tout là haut. Ou tout en bas, ou autre part, d'ailleurs, je ne sais pas où il est... Bref, je me dirige vers la fenêtre, ouvre mes volets. La vue que j'ai me réjouis : des bâtiments, des voitures, même quelques lève-tôt pour leur balade du matin, et, oh ! que vois-je ? Serait-ce une bande de jeunes complètement bourrés ? Oui, j'ai raison. Cela veut donc dire que la veille ils sont allés à une soirée, qu'ils ont bu, se sont marrés... Comme des jeunes, quoi !
C'est cette image, celle que j'ai de ma fenêtre qui me fait comprendre que ça y est, c'est bon : New York, la grande, la belle New york revit. Celle pour qui je me suis battue, moi et tant d'autres, est là sous mes yeux.
'-Je sens que cette journée s'annonce bien... dis-je à Tim. Il approuve, de là où il est, et ça remonte encore plus mon moral. Il y a tant de gens comme lui qui mériteraient une vue pareille, par un matin pareil. Des gens qui me manquent. Ca me fait penser à Leah. Si elle pouvait être là, à côté de moi, à contempler cette renaissance...
Je me souviens du matin fatidique où elle est partie. Le même style de matin : Le réveil qui me tire de mes rêves, le pied par terre, le rest qui suit, je dis bonjour à Tim... Ce qui change, c'est que je n'ouvrais pas mes volets à cette époque. La vue que j'avais m'était trop douloureuse. J'allais prendre ma douche quand j'entendis la petite voix -celle de Tim. Enfin, je crois- me prévenir qu'aujourd'hui sera une journée difficile. '-Je le sais déjà ! lui dis-je. Mais Scarlett doit s'en aller, c'est comme ça. Pas la peine de me le rappeler de bon matin... ' Scarlett, ma jument devait être envoyée en Europe. Enfin, c'est ce que j'avais décidé. Je tenais à ce qu'elle aille là-bas parce que sa race est européenne. C'est stupide, me diras-ton. Certes, mais je suis passionée, et elle, c'était mon bébé, je voulais son bonheur. Bref, je devais signer de la paperasse cet après-midi, et j'avais peur de fondre en larmes.
Après ces pensées malheureuses du matin, je décidais de manger un peu. Mais, j'avais quand même un pressentiment que la voix avait eveillé en moi. Je fis le tour de l'appartement, et mes peurs se révelèrent justes : une petite envelope décorée d'une pin-up dessinée à la vas-vite avait été glissée sous ma porte. Je sus en un regard de qui ce mot provenait. Leah dessinait toujours un petit personnage sur ses lettres, messages et autres... Moi, c'était la Pin-Up. Je m'approchais doucement. Quand j'y réfléchis, c'était stupide : ni l'enveloppe, ni la Pin-Up n'avaient de chance de me sauter à la figure ou de me jouer un quelquonque mauvais tour. Mais je n'y avait pas pensé et je m'approchais donc tout doucement, et saisis l'enveloppe d'un geste brusque. Je trotinnais ensuite jusqu'au canapé avec le message que je tenais du bout des doigts, comme si c'était un animal porteur d'un je-ne-sais quel virus contagieux. Curieusement, je me sentis beaucoup plus rassurée une fois assise sur mon petit canapé douillet, et je pris mon courage à deux mains pour ouvrir cette petit enveloppe. Je jettais un coup d'oeuil à la petite Pin-Up et remarquais qu'elle avait une certaine expression... D'habitude, Leah dessine des visages plutôt stoïques, mais là, elle avait l'air... mélancolique. Oui, c'était ça, le bon mot, 'mélancolique'. Je cois que c'était la seule et unique fois que je vis un dessin fait par Leah un peu soigné.
Cette expression ne présageait rien de bon, et c'est avec une certaine apréhension que j'ouvris cette foutue enveloppe. Je pus alors lire ceci :
Salut, ma belle,
Je t'écris pour te dire un certain nombre de choses, mais j'e vais essayer de faire court. J'ai déjà perdu un temps précieux avec cette jolie Pin-Up, qui comme tu l'as remarqué, je pense, diffère un peu de toutes celles que j'ai pu te dessiner. Et puis, je dois encore courrir jusque chez toi pour glisser ce papier sous ta porte. C'est un peu cruel de ma part, mais comme tu le sais, j'ai toujours été impulsive, et je n'ai pas le temps de t'annoncer ce que je vais te dire de vive voix car je viens à l'instant de prendre ma décision.
Bon, j'arrête de te faire baver : Je pars vivre en France.
Je n'en peux plus d'être ici, cette dictature me rend malade. J'ai peur pour l'amérique entière : peut-être que X a l'intention d'étendre son pouvoir ? Et tu m'as tellement fait envie avec ta Camargue ! Qui sait, peut-être que j'y croiserais Scarlett ? Bref, j'arrête d'essayer de justifier cette décision égoïste ccar la seule vraie raison de mon départ est que je suis lâche. J'espère que tu vas rester et faire bouger les choses...
Je t'embrasse vite fait car le passeur n'attend pas !
Courage, ma belle et lutte car tu en est capable. Gros bisous et adieu.
Leah.
P.S : Brûle ce papier, s'il te plaît. Ce qu'il y a écrit dessus est dangereux autant pour moi que pour toi.

Je n'en revenais pas. J'aurais dû m'en douter, c'est bien son style, mais j'étais quand même étonnée, voire choquée ! Loin de lui en vouloir, mais surprise. Ainsi, elle était partie. Je me souviens que ce jour je décidais de bouger, faire de mon mieux pour que cette ville revienn à la vie, et que Leah revienne.
*


Dernière édition par Emilly J. Cohen le Ven 22 Mai - 19:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patience E. Delaney
Admin
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 17/04/2009

Who are you ?
MOOD: I'm happy. I guess.
JOB: Propriétaire du Old Yorkers
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Emilly J. Cohen   Jeu 21 Mai - 15:09

Sois la bienvenue Smile

Je lirai ta présentation lorsque tout ceci sera fini. Smile

Tu as du placer ton image dans la mauvaise case Smile Il faut aller dans "profil" "avatar" et "lier à partir d'un autre sit" Smile

Bon courage pour le reste de ta fiche !

_________________

Love is what you make it
So give it one more try
Cause I get turned down when you're not around
I just can't take it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
December E. Walsh
Admin
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 17/04/2009

Who are you ?
MOOD: Perfect
JOB: photographer
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Emilly J. Cohen   Jeu 21 Mai - 16:14

Welcome here ! Bon courage :-)

_________________


    Rather than love
    give me truth.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Désiré Noah Walsh
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 13/04/2009

Who are you ?
MOOD:
JOB: Enseignant
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Emilly J. Cohen   Jeu 21 Mai - 17:38

Bienvenue !! J'espère que tu te plairas ici Smile
J'ai hâte de lire la fin de ta présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stonesandashes.forumactif.org
Emilly J. Cohen

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 21/05/2009
Age : 108

MessageSujet: Re: Emilly J. Cohen   Jeu 21 Mai - 23:19

Bonjour !
Je pose une question ici car je ne sais pas trop où la poser, mais c'est pas grand chose alors... : voilà, j'ai un petit problème avec mon avatar. Il fait bien 200*320, mais quand je le met sur le forum il diminue. Ca me fait ça avec tous les autres forums, et quand je met L'URL, il me dit que le fichier n'est pas autorisé. Pourtant je vais sur un hébergeur tout bête, imageshack (je pense ne pas être la seule à l'utiliser Wink )
Bon alors je prend peut-être le mauvais lien ou un truc comme ça, bref, je ne suis vraiment pas douée Rolling Eyes Mais si quelqu'un pouvait m'aider, que je me couche moins bête ce soir. Enfin, demain soir...
Voilà, voilà, bonne journée/nuit à tous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Désiré Noah Walsh
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 13/04/2009

Who are you ?
MOOD:
JOB: Enseignant
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Emilly J. Cohen   Jeu 21 Mai - 23:41

Ne t'inquiètes pas, je suis passée par là, la phase "n'arrive pas à placer les avatars sur forumactif". Wink
Est-ce que tu l'as bien mis dans "Lier l'Avatar à partir d'un autre site" ?
Parce que si tu le mets dans "Envoyer l'Avatar à partir d'une URL", ça réduit automatiquement l'image. Donc je pense que c'est pour cela que ça ne marche pas. J'espère que ça t'aide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stonesandashes.forumactif.org
Emilly J. Cohen

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 21/05/2009
Age : 108

MessageSujet: Re: Emilly J. Cohen   Ven 22 Mai - 20:24

Oui, justement, là est mon problème, je met L'URL dans la bonne case, mais l'image ne s'affiche pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
December E. Walsh
Admin
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 17/04/2009

Who are you ?
MOOD: Perfect
JOB: photographer
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Emilly J. Cohen   Ven 22 Mai - 23:37

Tu veux que nous le fassions ?
Donne-nous l'adresse Smile

_________________


    Rather than love
    give me truth.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilly J. Cohen

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 21/05/2009
Age : 108

MessageSujet: Re: Emilly J. Cohen   Dim 24 Mai - 22:31


Voilà l'image.
Et voilà l'adresse :
Code:
[url=http://img33.imageshack.us/my.php?image=johanssonavat.png][img]http://img33.imageshack.us/img33/9756/johanssonavat.png[/img][/url]
Merci de faire ça, et je suis vraiment désolée.


Bon, j'en profite pour finir ma présentation dans ce message car sur l'autre, il n'y a plus de place (décidémment, je suis une éternelle pas douée Rolling Eyes )


Ce souvenir me fait presque rire, maintenant. Quand j'y pense, l'allure que je devais avoir à me méfier d'un bout de papier !
Bon, tout ça c'est bien beau, mais j'ai du boulot, moi ! Aujourd'hui, je vais voir si je ne peux pas racheter un club d'équitation, c'est un grand jour ! Je vais prendre une bonne douche, tiens, rien de tel que de sentir bon quand... Euh.. On a envie de sentir bon ! Je me regarde dans la glace, et pense à un truc : Où ais-je bien pu ranger ce petit mot ? Car, non, je ne l'avais pas brulé, mais conservé bien au chaud dans une bague. Une bague qui m'a été offerte par mon 'prétendant'. Celui-ci s'appelait Peter-John, mais tout le monde l'appelait Pete -c'était bien plus joli-. C'est lui qui m'a fait entrer dans TCX. Enfin, entrer, c'est un bien grand mot, car TCX n'existait pas encore. Disons qu'il m'a fait découvrir TCX. Bref, je garde un bon souvenir de lui. Il est tombé amoureux de moi, mais je ne l'ai jamais aimé. Ah ! je me souviens bien de quand il m'en a parlé pour la 1ere fois
'- Salut, Milou ! disait-il. Quoi de neuf ?
- Hi, Pete. Comment tu parles, on dirait un ado sur msn !
me moquais-je gentiment.
- Bah quoi ? Protesta-t-il, j'ai seulement dit : 'quoi de neuf ?'
- Justement !
Lui répondis-jeen rigolant.
- Ecoute, euh... J'ai quelque chose à te dire.
Il avait pris un air grave très rare chez lui, et je pensais d'abord à une blague. Je me laissais prendre au jeu, pensant que ça derait rigolo à la fin.
- Je t'écoute !
- Viens avec moi, on peut pas parler ici...
Nous étions dans le bar du club d'équitation. Personne ne nous écoutait, il n'y avait pas grande monde, alors qu'il me dise ça m'a surprise.
- Tu vois bien qu'on est seuls, lui dis-je en souriant, c'est si important ?
- On ne sait jamais... Viens, je te raccompagne juste, on parlera sur le chemin.
- Si tu veux...
Steve me conduisait chez moi tous les soirs, à cette époque.
Nous entrâmes dans la voiture, et il démarra, comme il le faisait à chaque fois, mais roula plus lentement qu'à l'habitude.
- Bon, tu vas me prendre pour un fou, mais en fait non, déclara-t-il.
- Ca commence bien... remarquais-je.
- Oui, bon, bref. Voilà, déjà, j'ai confiance en toi. Entièrement confiance. Tu sais pourquoi ?
- Ben... Tu me connais depuis... Un certain temps, on se voit tous les jours... Je ne sais pas !
- Il y a de ça... Mais c'est surtout parce que je t'ai faite surveiller voilà maintenant deux mois, et j'ai la certitude que je peux avoir confiance en toi.
- Hein ?! Mais de quoi tu parles, tu te fous de moi c'est ça ?
- Non, Milou, je ne rigole pas. Cette dictature ne bougeras pas si on ne fait rien pour ça, n'est-ce pas ?
- Bien-sûr,
lui répondis-je,pas vraiment certaine du rapport entre son délire d'il y avait quelques minutes. Mais, attends, tu m'as vraiment fait surveiller ? Et par qui ? Et pourquoi ? Et puis qu'est-ce que tu as aujourd'hui, à me raconter n'importe quoi ?!
- Calme toi, enfin !
me dit-il. Déjà, si tu penses que c'est n'importe quoi, inutile de m'ensevelir de toutes ces questions. Et pour te répondre, je l'ai fait -à contrecoeur, je savais que ça ne te plairais pas- parce qu'avec quleques amis nous voulons créer un mouvement contre X.
- Mais bien-sûr, et puis quoi encore ?
- Laisse-moi finir. Ce projet peut, bien-sûr échouer. Mais rien ne nous empêche d'essayer. Tu l'as dit tant de fois : 'Si on ne bouge pas, la dictature ne le fera pas non plus'. On peut toujours essayer. on a besoin de gens comme toi. Ca fait six mois qu'on a ça comme projet.
- Et qu'est-ce qui me prouve que tu ne travailles pas pour X, et que tu n'essaies pas de me faire avouer quelque chose, ou même que tu te fous de moi ?
- Non, Emilly, je suis sérieux. Je te le jure. Ca s'appelra 'Tous Contre X'. TCX, quoi.
- ... C'est nul comme nom !
Je ne savais pas trop quoi répondre, hésitant entre le croire ou non. C'était d'ailleurs étrange car j'ai rarement eu à hésiter à croire quelqu'un...
- Peut-être, mais on s'en fiche ! Au pire, qu'as-tu à perdre ? Ca ne marchera peut-être pas, mais il n'y a aucune chance que le projet se dévellope si personne ne fait rien. S'il te plaît...
Et là, je décidais de le croire et de le suivre. Je n'étais pas vraiment convaincue, mais, il avait raison : qu'avais-je à perdre ?
- Très bien. On en reparlera. Va plus vite, maintenant et ramène moi.
Steve savait que c'était acquis. Il ne s'attendait pas à ce que je cède aussi facilement -Moi non plus,d'ailleurs- mais,ce n'était pas plus mal. Aujourd'hui je suis persuadée d'avoir eu raison de le croire : La grosse pomme revit, et par la même occasion, re revis également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patience E. Delaney
Admin
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 17/04/2009

Who are you ?
MOOD: I'm happy. I guess.
JOB: Propriétaire du Old Yorkers
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: Emilly J. Cohen   Mar 26 Mai - 8:13

Je n'ai malheureusement pas le temps de lire ta présentation, mais je te valide pour que tu ne sois pas bloquée Smile

En espérant que tu t'amuseras bien !

_________________

Love is what you make it
So give it one more try
Cause I get turned down when you're not around
I just can't take it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emilly J. Cohen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emilly J. Cohen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stones & Ashes :: YOUR CHARACTER :: Identity :: Présentations validées-
Sauter vers: